Incarnez un chat et vivez dans l'un des Clans !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sous un nouveau jour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile de Fourmi✖ Perdu dans la forêt ✖


Wanna be anarchy ?Messages : 218
Age : 21
Localisation : Ah, tu veux venir me voir ? Comme c'est gentil ! Bon, d'abord, en partant de chez toi, tu prend la première à gauche. Ensuite, la cinquième à droite [ Fais attention, ya priorité à droite sur tout le long de l'avenue ]. Au rond point, tu prend la deuxième sortie, tu continue un peu. Au carrefour, c'est à gauche. Tu continue sur... 200 mètres environ. Là, t'as une pitite maison verte. Tu la voie ? Bien, tu toque. Tu es chez une amie de la tante, de la soeur de ma mère ! Donc tu lui demande comment aller chez la cousine du grand père de mon père. A ce moment là, elle te dit de prendre la cinquième à gauche, puis la troisième à droite. Tu prend ensuite l'autoroute [ A gauche, sinon tu repars dans l'autre sens ]. Tu sors à la sortie 28 ter [ Pas la bis, tu tomberais au Royaume des Morts ! ] Là, tu sors, tu prend au rond point à la huitième sortie. Tu continue sur environ trois kilomètres. C'est une route de campagne ! Et là, tu vas voir une caravane [ Seulement entre le 5 et le 7 juillet 1998, après, elle y est plus ! ] Et là, elle te dit de faire demi-tour, et de refaire tout ce que tu viens de parcourir, et tu atterris chez toi ! Comment, c'est pas là où tu voulais aller ?

Feuille de personnage
Pseudo :
Clan: Clan de la Forêt
Relations du Chat:

MessageSujet: Sous un nouveau jour.   Mar 15 Fév - 20:10

Sous un nouveau jour.

Les concernés en priorité. Puis le clan.


    Au loin, à l'horizon, le soleil se couchait déjà. Un petit vent frais parcourait la forêt, agitant les arbres et faisant frémir les buissons. La journée avait été plutôt chaude, plus que de saison du moins. En fait, cette journée avait été agréable. Aujourd'hui, tout le clan avait mangé à sa faim, car le redoux avait fait sortir les proies. Il restait encore quelques proies qui seraient mangées le lendemain, car toutes les journées ne seront pas forcément aussi chaude comme celle là. Mais la saison des neiges allait bientôt terminer, c'était l'essentiel. Bientôt, de nouveaux chatons allaient voir le jour, les proies seraient de sortie et tout le monde mangerait à sa faim. Dans une ou deux lunes, il en sera fini de ce si rude hiver ! Pas si rude que ça en fait. Il n'y avait pas eu de cas de mal vert, ni de mal blanc. C'était assez chouette, en fait. Jetant un regard sur la cour, Etoile de Fourmi sortit lentement de sa tanière. Il était l'heure, un nouvel apprenti allait être nommé. Une nouvelle recrue pour le clan, délaissant son enfance pour participer à la vie active. Enfin, les six lunes obligatoires étaient passées ! Il allait enfin servir à quelque chose, comme aider les anciens ou bien chasser des proies, en rajoutant les siennes qui seraient d'abord peu nombreuses puis finiront par saturer le tas de gibier. C'était pas mal, ça. Surtout que les autres apprentis aimeraient bien être plus nombreux pour s'occuper des innombrables anciens. Yes, un de plus, moins d'anciens à s'occuper.
    C'est plutôt pas mal ça. 'Spèce de flemmards oui.

    S'étirant avec grâce, Etoile de Fourmi regarda autour d'elle. Presque tout les chats vaquaient à leurs occupations. La nouvelle nommée était surement dans la pouponnière, à se faire toute belle pour sa nomination. On le lui avait appris ce matin seulement, mais la journée avait du être longue pour elle. Le coucher du soleil à du lui paraître bigrement loin. Mais maintenant, l'attente était à son comble. On apercevait déjà le nouveau mentor, par loin du promontoire. Guettait-il le moment où il passait de simple guerrier à la double fonction de guerrier-mentor ? Chouette, il sera dispenser de patrouille pendant un petit moment. Surtout que les nouveaux apprentis ça se lève assez tard, donc il pourra faire une petite sieste tout les matins, c'est-à-dire dormir plus que les autres. C'était pas classe, ça, d'être apprenti ? En plus, il reposait entièrement sur vous, donc c'était plutôt flatteur. Enfin, ça dépend pour qui. Ce chat-là, il était pas très sociable. Faut dire qu'il était plutôt anti-social. Pourtant il avait bien pris le fait qu'Etoile de Fourmi lui donne un petit n'apprenti à éduquer. Bah, ça durait six lunes maximums, et après ça volera de ses propres ailes. C'était assez classe. Surtout qu'après, il avait la possibilité de devenir lieutenant. Uuuuuh, c'est-y pas classe ça ? Sortant de ses pensées, Fourmi avisa le soleil. Dans quelques minutes, il disparaîtrait derrière les montagnes. Dans quelques minutes, le chaton serait apprenti. Dans quelques minutes, le guerrier sera mentor. Ah, quelle attente des deux côtés. Des chats commençaient déjà à se rassembler sous le promontoire. C'est clair que c'est pas tout les jours les baptêmes de nouveaux apprentis parce que bon, les chattes voulaient pas deux-cent chatons non plus. Enfin, le soleil se coucha.

    - Que tout les chats en âge de chasser se rapprochent pour une assemblée du clan !

    La voix puissante venait du promontoire. C'était Etoile de Fourmi qui l'avait prononcée. Enfin, le soleil s'était couché. Enfin, le baptême pourrait commencer. Ne manquait plus que l'intéressée.


Dernière édition par Etoile de Fourmi le Dim 29 Mai - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Baie✖ Perdu dans la forêt ✖


Wanna be anarchy ?Messages : 4

Feuille de personnage
Pseudo :
Clan: Clan de la Forêt
Relations du Chat:

MessageSujet: Re: Sous un nouveau jour.   Jeu 17 Fév - 5:04

Un nouveau jour,
De nouvelles joies
Je n’attendais que toi,
Me voilà

  • Ce matin n’était pas comme les autres matins. Petite Baie, couchée dans sa litière à la pouponnière regardait le soleil se lever pour la énième fois. Et comme d’habitude, tout le monde était encore endormi. Il y avait une chatte avec quelques petits chatons, dont un très gringalet. Ces petites bestioles avaient justement atteint l’âge d’être de petits rafiots insupportables qui n’arrêtent pas de faire des bêtises et d’énerver tout le monde. Pourtant, Nuage de Baie n’avait rien contre les chatons – à vrai dire, les trouvait plutôt mignons, avants qu’ils ne soient plus capables de fermer leurs bouches, et de garder ce silence sublime que chérissait la petite. Oh, oui, ce n’était pas une chatonne comme les autres. On aurait pu parler d’elle n’importe comment, sauf d’un chaton. Elle était calme, reposée, silencieuse mais avec ce mignon petit brin de curiosité. Déjà, elle avait attrapé quelques proies comme des souris et de petits oiseaux. Sont père, un des meilleur guerrier du clan, lui avait tout appris dès son plus jeune âge, avant de quitter ce monde. Et à vrai dire, elle excellait encore plus à la bataille qu’à la chasse. Petite Baie avait apprise, encore une fois de son père, de bonnes techniques de combat capable de déstabiliser les autres de son âge, et quelques plus vieux. C’était une chatonne plutôt modeste, appréciée de plusieurs guerriers et qui n’avait aucun mal à garder son sang froid. Son principal défaut? Ses pattes. C’est vrai, elle était petite, mais très robuste. À vrai dire, ses pattes sont bien trop grandes pour une chatte de cette taille, ce qui la ralenti considérablement autant à la bataille qu’à la chasse. Certes, le guérisseur avait dit que tout s’arrangerait avec l’âge, mais franchement, elle n’était pas sûre…

    Bref, ce matin là, elle sortit avant que la patrouille de l’aube ait pu mettre une patte dehors. Elle se dirigeait vers le tas de gibier, avant de se prendre une savoureuse souris. Petite Baie commença à déchirer la chair. Comment peuvent vivre ces chats domestiques, sans une souris quotidienne?, se demanda-t-elle. Plongée dans ses pensées, un chat l’interpella à la moitié de son repas. Elle se retourna vivement, regardant le ‘’coupable’’. Elle s’aperçue alors que c’était son chef, Étoile de Fourmi. ‘’Il est temps que tu sois nommée apprentie, ton baptême sera au coucher du soleil’’ tel fut ses mots.

    Tout à coup, elle n’eut plus faim du tout. Apprentie? Quoi? Avait-elle bien entendue? Oui, elle en était sûre. Une excitation rare traversa la jeune chatte, et ses yeux brillaient de bonheur. Enfin! Elle allait pouvoir servir à quelque chose! Plus besoin de rester en arrière, elle allait se battre! Elle allait chasser pour son Clan, patrouiller le territoire! Petite Baie jeta un coup d’œil vers la forêt. Bien que les arbres étaient dépourvus de feuilles, elle sentait que les bois l’appelaient…

    La journée fut une éternité. Tout lui semblait trop calme! Les patrouilles exerçaient leur roulement continu, les chats allaient et venaient dans le camp, parfois discutant avec un ami. Muse Éternelle s’affairait proche de son antre, tandis qu’Étoile de Fourmi était dans sa tanière, entrain de parler – sûrement – à son prochain mentor. Qui allait-il être? Déjà, elle se voyait sous la tutelle du plus valeureux guerrier, ou peut-être du lieutenant, même!

    Enfin, le soleil commença à décliner. Petite Baie se précipita dans la pouponnière pour essayer de faire sa toilette. Elle réussit à laver de font en comble sont pelage, sous le regard émerveillé des jeunes chatons qui lui posaient milles questions, mais elle ne réussit pas à aplatir un morceau de sa fourrure rousse constamment relevé et ébouriffé sur sa tête. Puis, elle entendit l’appel. Les chatons et la reine sortirent, disant quelques mots à la future apprentie. La jeune chatte attendit quelques instants, avant de sortir de la pouponnière, la tête haute.

    Dehors, tout semblait si étrange… Au loin, il ne restait plus qu’une petite ligne de lumière, tandis que le ciel était d’un mauve délicat, allant jusqu’au rouge sang. Juste au dessus de leurs têtes, le ciel était d’un noir de jais, illuminé d’étoiles brillantes bien visible. La future apprentie leva la tête vers le ciel, et regardant un instant ces petits points lumineux. Papa, es-tu là haut?, se dit-elle pour elle-même. Regarde-moi devenir apprentie, papa, et soit fier de moi! La chatonne rousse avait envie de hurler au ciel ces phrases, mais elle ne put même pas ouvrir la bouche. Elle se tourna vers les chats, qui, tous encerclaient le Promontoire, la regardaient. Ils sont tous là pour moi, se dit-elle, les yeux illuminés de bonheur pur. Elle trottina d’une gracieuseté miraculeuse vers le grand rocher au centre de la clairière, se frayant un passage entre les chats dont les yeux étaient tournés vers elle.

    Puis, Petite Baie leva ses yeux verts émeraudes vers son chef, attendant que le tout commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sous un nouveau jour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Cat :: Archives :: Anciens Rps-
Sauter vers: