Incarnez un chat et vivez dans l'un des Clans !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poison d'Amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poison d'Amour✖ Perdu dans la forêt ✖
mafieuse insomniaque



Wanna be anarchy ?Messages : 208
Age : 19
Localisation : Dans un endroit inconnu que seul un Panda avec son bambou chéri peut connaître. \o/

Feuille de personnage
Pseudo : Panda.
Clan: Clan de la Forêt
Relations du Chat:

MessageSujet: Poison d'Amour.    Mar 4 Jan - 2:41

Sur votre personnage

Nom :
Pardon ? Comment pouvez-vous oser me demander une chose pareil ? Sachez que je suis outré devant ce comportement, car mon nom doit être connu par tous les habitants de cette forêt. Qu'ils soient félins, rongeurs ou volatiles, mon nom fait fureur partout. En effet, depuis le jour de ma naissance, les autres, aussi minables soient-ils, ont compris à qui ils avaient à faire. Mais je vais me comporter en gentleman, pour m'amuser un peu déjà, et pour me présenter à ceux qui ne vont pas tarder à me connaître.
Je suis né sous le nom de Petit Poison. La raison ? Elle est simple. Au moment où je suis sorti du ventre où ma gentille maman m'abritait sagement, j'ai donné un coup de griffe au Guérisseur, histoire mainte fois racontée par ma mère. Belle entrée en scène dans ce bas monde.
Je suis passé apprenti sous le même nom, qui m'allait déjà à merveille. Le "Petit" a simplement été modifier en "Nuage", à cause de cette maudite cérémonie de ce maudit Clan des Etoiles. Déjà dans mes six premières lunes, je semais la terreur chez les apprentis. Mais passons.
A l'âge de douze lunes, j'ai donc honoré mon grade de guerrier. On m'appelle maintenant Poison d'Amour, à cause de mon caractère, vous l'aurez deviné.
Car là où je passe, l'amour est las.

Surnom :
Un surnom, moi ? Mouahahah, ce ne serait point me connaître. Mon nom est Poison d'Amour, pourquoi m'appellerait-on autrement ? Pourquoi enlever toute la fierté d'un nom en le raccourcissant bêtement ? Je trouve cela absolument débile. J'ai un nom, on m'appelle comme ça, point. D'ailleurs, ceux qui se risquent à me contredire, à m'argumenter qu'un surnom c'est tout mignon, et ben ils se reçoivent un Poison d'Amour en colère dans la gueule. Faut pas me prendre pour un débutant alors que je suis le maître. Au placard tous les petits noms horribles qui pourraient me suivre toute ma vie !

Sexe :
Il me semble que c'est assez clair, mais bon, je vais me montrer assez explicite. Parce que vous vous imaginiez que j'étais une gentille femelle amicale, sage et timide dans le monde des Bisounours avec tout le monde il s'aime et tout le monde il est content ? Mais oui bien sûr, vils êtres que vous êtes. ET BEN NON. Mon nom ne vous suffit pas pour deviner ? Dur carrure, caractère aussi glacial que mon cœur, je suis et je resterai évidemment un fier mâle.

Age :
Savez-vous que cela ne se fait point de demander l'âge de quelqu'un ? C'est d'ailleurs pour ça que je ne vous le donnerai pas, enfin juste quelques petits détails.
Voyez-vous, je ne suis pas un guerrier à peine sortit de la tanière des apprentis. J'ai déjà fait un temps chez les guerriers, et connu des générations après moi. Mais je ne suis pas non plus le vétéran-sage-et-vieux-qui-va-partir-bientôt-chez-les-anciens-et-qui-sait-tout. Bah oui, quoi. Et autre chose. Je suis déjà père de deux petits, qui sont apprentis. Donc voilà. Faites vous une idée de mon âge avec ça, parce que je n'en dirai pas plus.

Clan :
Demander mon Clan ne fait qu'augmenter mon courroux. Je vous signale juste que toute le forêt est censée me connaître, cette demande est donc très... osée.
Déjà, pensez-vous un seul instant que je peux appartenir aux domestiques, ces bons à rien qui ne servent qu'à faire naître un sang impur dans notre forêt ? J'ai le plus grand dégout pour ces "chats" - je n'arrive même pas à la qualifier de chats normaux. Donc non, je ne suis pas domestique.
Ensuite, les Solitaires. J'avoue que j'ai longtemps hésité à abandonner mon Clan pour être indépendant. Seul. Libre. Longtemps, j'ai observé ces nobles chats, longtemps j'ai rêvé de les rejoindre. Je l'aurais fait si on ne m'avais pas trahi et, par la suite, empêché de le faire. Je regrette. Je rêve toujours de m'enfuir, de courir en harmonie avec le vent, de dormir à la belle étoile ou dans les arbres. D'être Libre de mes actes. Mais bon. C'est comme ça.
Il reste donc les quatre Clans. Montagne, Forêt, Lac, ou Lumière ? Forêt, bien sûr, les autres étant des incapables. J'ai eu de la chance d'être né ici. Je suis dans le Clan de la Forêt.

Rôle :
Je suis sûr que vous pensez que je suis important au sein de mon Clan, que je suis, par exemple, Lieutenant. ET BEN NON. Je ne veux pas m'occuper des autres, qu'ils se débrouillent. De toute façon, personne ne serait d'accord pour que je sois important. Je suis détesté par beaucoup, et je déteste pratiquement tout le monde. Donc non.
Non, je suis un simple guerrier. Enfin non, pas simple, je suis le meilleur guerrier de la forêt. Mais un guerrier.
_______

Caractère : (Au moins cinq lignes)
On dit que je suis froid comme l'hiver, glacé comme une vague mourante au pied d'un rocher. Je n'aime pas être en compagnie de quelqu'un, je suis un solitaire. Enfin, cela dépend de qui. Si c'est quelqu'un du même caractère que moi - ce qui est rare - qu'il soit de mon Clan ou non, peut-être que cela se passera bien. Mais si c'est un gosse ou un apprenti, non. Et si c'est Monsieur ou Madame Bisounours non plus. J'aime être seul, entendre le vent et son chuintement laconique.
Je suis très ironique. Si quelqu'un me fait une remarque acerbe, je lui répond du tac au tac, comme un robo. Et ce n'est en général pas une remarque pleine de gentillesse, plutôt une réponse moqueuse. J'aime me moquer des autres, de ces chats se croyant intelligents. Mais personne n'est aussi intelligent que moi.
Bien entendu, je n'ai aucun respect pour ce que l'on appelle "code du guerrier" et le "Clan des Etoiles". Franchement, à quoi ça sert de croire à des contes pour enfants ? Comme si nos ancêtres veillaient sur nous. C'est profondément ridicule.
En gros ? Je suis parfait.


Maintenant, décrivons la bête plus... sérieusement. Déjà, Poison d'Amour est un chat très prétentieux, comme vous avez pu le constater. Il est certain d'être le chat le plus puissant de la forêt et veut que tout le monde le respecte. C'est un guerrier qui a soif de pouvoir, et même s'il fait comme s'il se foutait de ne pas être Lieutenant, il y tient en vérité. Car c'est la seule solution pour qu'il monte en importance. Il est très égocentrique. Il ne pense qu'à son propre plaisir, à sa jouissance personnelle, et tout le reste passe après. Ce n'est pas un chat galant, loin de là ! Il aime entendre des louanges à son égard, même si cela n'arrive pas souvent. Et pour cause ! Car Monsieur prend la grosse tête après, et va croire que c'est vraiment vrai ! Son égo surdimmensioné fait de lui un chat différent des autres. Ses paroles se rapportent toujours à lui. Il n'y a que lui qui compte, le reste, il s'en fout. Comme par exemple, il n'ira jamais chasser sous l'ordre de quelqu'un... C'est lui qui décide quand il se met au boulot et quand il se repose ! Et quand il manque du gibier pendant la saison des Feuilles Enneigées, qu'est-ce qu'il fait ? Il prend une proie entière. Quand je vous disais qu'il n'y avait que lui qui comptait. Les autres pourraient crever la gueule ouverte à côté de lui, il s'en foutrait. Sauf sa soeur. Oui, je préfère vous prévenir tout de suite. Poison d'Amour est un guerrier froid et distant, mais putain, sa soeur, pas touche, c'est sa vie, sa moitié, son âme. Le premier qui dit du mal d'elle, il le voit arriver après... Et quand Poison d'Amour s'énerve, ça rox, j'vous le dis. Comme ce n'est pas un gentil Bisounours, il sait crier quand il faut pour se faire respecter ; cependant, il préfèrera régler les affaires autrement, soit en attaquant le chat en question, soit en parlant d'un ton très calme mais tellement froid que c'en est effrayant. Oui, sa voix est très révélatrice et en touche plus d'un ; il y a quelque chose dans son ton, un petit quelque chose d'acerbe, d'effrayant, qui ne donne pas envie de se frotter à lui.

Ce guerrier gris est manipulateur. Souvent, il ira faire du chantage aux plus petits, les embobinant à son profit. Il est comme ça. Il profite de la faiblesse des plus petit pour s'approprier un pouvoir, une supériorité. Il ne supporte pas les gosses, surtout. Lui, guerrier hautain, les trouve minables, ridicules et ignorants, et le seul fait de rester un peu avec un petit lui fait hérisser ses poils. Pour lui, cela rime avec ennui mortel. Il préfère rester seul en contact avec le vent et lui-même, pour méditer avec un être intelligent. Poison d'Amour est un guerrier très solitaire finalement ; il n'a pas beaucoup d'amis - avec un caractère pareil en même temps, on ne s'en étonne pas =P. Monsieur n'a pas besoin qu'on le guide pour avancer. Seul, il est bien, il n'a pas besoin qu'on lui dicte sa conduite ; il a d'ailleurs horreur de cela. Comme il a l'impression d'être le plus fort, les conseils des autres le désespèrent. Il ne peut supporter de recevoir des ordres ; on lui dit de partir en Patrouille, il fera autre chose. Il se fiche des ordres qui viennent de haut, seul lui compte. Il se moque facilement de tout le monde. Que l'on soit au-dessus ou en-dessous, plus petit ou plus grand, impossible d'y échapper. Il manie le cynisme comme un panda avec son bambou (XD) et il est impossible de le contrer. Car il est le plus fort, le meilleur. Hautain et fier, ambitieux et fort. Je vous présente Poison d'Amour.


Physique : (Au moins cinq lignes)
On me dit que je suis beau. Cela pourrait paraître un brin prétentieux, mais de toute façon je m'en fiche, je suis prétentieux et arrogant, mais je me trouve beau. Comment dire... je dégage des ondes de certitudes intenses, qui font en partie mon charme. Mais bref. Passons à mon physique.
Je suis gris, entièrement gris, sauf une tâche blanche sur le nez et une autre sur le flanc. Mais c'est un gris, comment dire, le gris des nuages quand ils sont en colère, le gris de la tristesse ambiante, le gris qui sort des monstres des Bipèdes, vous savez, ce qui sort par derrière. Le gris du désespoir. J'aime ce gris.
J'ai des yeux qui ont fait craquer plusieurs femelles. Et oui, il ne faut pas croire qu'avec mon caractère, les femelles ne m'approchent pas, bien au contraire. Donc mes yeux. Ils sont bleus comme l'océan, bleus comme le ciel, bleus comme des diamants. Bleus. Tout simplement.
J'ai des griffes longues et acérées, qui ont plusieurs fois servi à faire couler le sang.
Mon oreille est grise, elle aussi. Oui, "mon" parce que j'ai perdu l'autre dans un accident. C'est triste.
Le reste, je vous laisse le découvrir par vous-même. Ou si vous voulez en savoir plus, demandez aux autres chats...

Il est vrai que Poison d'Amour a du charme. Ses muscles fins et élancés marquent sa silhouette, et ses yeux bleu océan transpercent les coeurs des plus jolies femelles. Son pelage gris finissait de le rendre aussi froid que la glace. Ce gris tellement unique, qui faisait penser à des nuages noirs, nuages prévoyant un grand orage ; c'était exactement cela. Poison d'Amour était un orage à lui tout seul, interrompant le souffle des femelles, faisant devenir jaloux les mâles. Poils plutôt courts et toujours bien nettoyés, à la perfection, brillants tellement la propreté lui était importante, il était fier, fier de lui, fier de son corps et des avantages qu'il lui portait. Des oreilles lisses, sans aucune égratignures, des griffes aiguisées à la perfection pour celui ou celle qui se risquerait à le critiquer, des dents bien pointues qui n'attendent que la permission de mordre. Ce chat, s'il est prétentieux au plus au point, reste un chat d'une beauté qui ne passe pas inaperçue.
Seulement, son caractère repousse bien des femelles auprès de lui...


Le code du règlement ? Validouille x)

Sur vous (Entièrement facultatif)

Pseudo : Panda.
Prénom : Eléa.
Age : 13 ans et demi.
Date de naissance : 21/05/1997.
Sexe : Fille.
Comment avez-vous connu le forum ? Par Eevee <3 J'en suis la Co-Fondarice.
Son principal défaut ? Le peu de membres, j'imagine.
Sa principale qualité ? Tooooooout. \o/
Autre chose à rejouter ? Je sais. Après Etoile Rousse, après Etoile de Larme, voici Poison d'Amour. Je me lasse vite en ce moment. ^^
Ah oui, et aussi : BAMBOOOOOOU. <3

_________________

Poison d'Amour
Guerrier du Clan de la Forêt.
"Je deviendrais le meilleur guerrier de la forêt."



Spoiler:
 


Dernière édition par Poison d'Amour le Sam 27 Aoû - 15:14, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poison d'Amour✖ Perdu dans la forêt ✖
mafieuse insomniaque



Wanna be anarchy ?Messages : 208
Age : 19
Localisation : Dans un endroit inconnu que seul un Panda avec son bambou chéri peut connaître. \o/

Feuille de personnage
Pseudo : Panda.
Clan: Clan de la Forêt
Relations du Chat:

MessageSujet: Re: Poison d'Amour.    Mar 4 Jan - 2:51

- Petit Poison, rentre à la Pouponnière !
- Non.

Il était une fois un chat gris aux yeux bleu océan, petit du Clan de la Forêt... Non, pas "il était une fois", ça fait beaucoup trop conte de fée en fait. Et cette histoire n'est pas vraiment un conte de fée. C'est l'histoire de Poison d'Amour. Qui commence à Petit Poison, oui, son nom de petit.

- Petit Poison, ta mère t'a dit de rentrer !

- Alors tu dois être bouché, parce que ma réponse reste la même et restera toujours la même. Non.

Le paternel resta un instant planté là, bouche bée. La répartie de son fils était impressionnante. Le problème, c'est qu'elle en devenait incontrôlable. Les parents perdaient la main sur ce petit de quatre lunes à peine. Enfin ils ne l'avaient jamais eu vraiment, en fait. Petit Poison était né un jour d'hiver, de père Tornade de Grêle et de mère Nuit Blanche. Il avait hérité du pelage gris de son père et des yeux bleus de sa mère, quoiqu'un petit peu plus... clairs. Le jour de sa naissance, le petit avait quand même griffé la Guérisseuse... fait bien étrange vous me direz, mais qui reflète bien le caractère de ce chat, vraiment.
La mère sortit de la Pouponnière. Elle ne savait trop que faire. Elle avait entendu les paroles du père et du fils, et maintenant elle assistait à la tête déconfite de son compagnon quant aux paroles de Petit Poison. Ce petit n'allait pas être facile à éduquer avec son caractère bien trempé et sans retenue. Dans son regard, une détermination sans faille, déjà à son âge. Qui faisait trembler la mère. Etrangement, elle avait peur. Peur de l'avenir.
Son fils, Petit Poison, même si elle l'aimait, lui faisait craindre le pire.


- J'en appelle au Clan des Etoiles pour qu'il se penche sur cette apprenti. Même s'il a parfois fait quelques entorses au Code du Guerrier, il a su développer ses capacités et a beaucoup apporté au Clan. Nuage de Poison, promets-tu de respecter le Code du Guerrier autant que possible ?
- *soupir* Même si je ne crois pas au Clan des Etoiles et à son stupide code ?

Ce petit était vraiment doté du sens de la réponse cinglante. Il n'avait jamais cru au Clan des Etoiles, ce n'était pas vraiment cela qui choquait les chats du Clan de la Forêt ; non, c'était surtout qu'il l'affirme haut et fort, et de plus en répondant à son chef. Il allait loin, très loin, beaucoup trop loin. Un jour, il allait s'attirer bien des ennuis s'il continuait ; mais pourtant il s'en fichait.

- Nuage de Poison, le Clan des Etoiles est en train de te regarder de là-haut, tu les déçois, enfin ! reprit le chef en soupirant. Tu ne veux pas être guerrier ?
- Si.
- Alors promets-moi de respecter le Code du Guerrier, ainsi que le Clan de là-haut. Regarde la Toison Argentée briller et tu comprendras.
- *nouveau soupir* Ouais.

Promesse sans importance de la part de l'apprenti. Il savait qu'il ne la respecterait jamais, parce qu'il ne croyait, n'avait jamais cru et ne croirait jamais à ce stupide "Clan des Etoiles." Les cieux ne pouvaient vivre, et encore moins les morts. Sinon la Terre serait infestée de zombies à ce train-là !
Le chef le regarda dans les yeux. Assurance dans le regard de Nuage de Poison. Assurance qu'il avait depuis si longtemps de toute façon. Et qu'il aurait encore pendant bien des années. Parce qu'il était né avec ; cette aura qu'il dégageait faisait partie de lui, il vivait avec elle, pour elle, pour la développer. Il aimait tellement cela, faire la surprise, créer une ambiance nouvelle, pas très rassurante, autour de lui. Il aimait qu'on le craigne, comme ça il se faisait respecter. Il aimait abuser d'un pouvoir que seul lui contrôlait : le maniement des mots. Ses adversaires dans cet art étaient bien moindre. Quelques uns parfois le défiaient, mais en général le chat gris gardait son assurance. Toujours.
Ou presque.

- Alors je vais prononcer ton nouveau nom haut et fort pour que le Clan des Etoiles l'approuve. Désormais, Nuage de Poison, tu t'appelleras Poison d'Amour. Nous t'accueillons maintenant dans nos rangs en tant que guerrier à part entière.
- Poison d'Amour, Poison d'Amour !

Il n'y avait que quelques chats qui prononçaient à voix haute le nouveau nom de Poison d'Amour. En même temps, c'était normal, vu le nombre minime de chats qui l'aimaient bien. Avec son sale caractère, le chat gris s'était formé sa petite réputation dès sa naissance, c'était pour dire. Et après, ça avait continué. Le temps passait, et toujours, il y avait comme cette bulle se formant autour de lui, l'empêchant d'être sympathique avec quelqu'un. Non cette bulle était froide, glaciale même, et l'enfermait. Mais le pire, c'est qu"il aimait ça. Il aimait remballer les autres, il aimait se reposer dans cette bulle. C'était bien plus facile.
Fleur d'Eté, qui venait de se faire nommer guerrière elle aussi, la seule véritable amie du guerrier, s'approcha de son ami et pressa sa truffe contre celle du chat gris-noir.

- Tu as été parfait, Nuage de Poison. Ou plutôt... Poison d'Amour.

- J'ai dû répondre oui à leur truc du Clan des Etoiles, mais sinon je suis content d'être un guerrier.
- Rooh, arrête ! Tu sais très bien autant que moi que le Clan de nos ancêtres existe et qu'il veille sur nous !
- N'importe quoi. Quand on meurt, on cesse d'exister. Donc on ne rejoint aucun Clan. Mais arrêtons de nous quereller pour ça, nous venons de nous faire guerriers. Allons plutôt nous balader, non ?
- J'accepte volontiers ta proposition, Noble guerrier.

Il lui donna un gentil coup de patte sur le flanc, signe que tout était oublié. Ensemble, ils sortirent du camp...



- Ca me fait tout bizarre de me dire que je suis guerrière.

Poison d'Amour et Fleur d'Eté marchaient côte à côte, dans la forêt. Le vent soufflait, faisant tourbillonner les feuilles de couleurs automnales et faisant frémir la guerrière. Les nuages envahissaient le ciel, cachant au passage le soleil de fin de journée. Poison d'Amour se sentait bien. De plus, la présence de son amie à côté de lui, de sa seule amie, le plongeait dans une quiétude sans fin. Il était heureux avec elle. Il se sentait bien, mais en même temps, une sorte de malaise le gagnait, le mettant, pour la première fois de sa vie sûrement, assez mal à l'aise. Un sentiment nouveau, étrange. Même s'il ressentait cela quand il était avec elle, ce sentiment était bien moindre habituellement. Là, c'était... différent. Beaucoup plus fort.

- Imagine qu'il y a encore que quelques lunes, nous étions à la Pouponnière !

Poison d'Amour était plongé dans ses pensées. Il n'entendait pas vraiment ce que disait la guerrière, enfin si, il entendait, mais il n'y faisait pas attention. Il ne l'écoutait pas vraiment. Car quelque chose le freinait. Quelque chose... l'empêchait d'avancer.
Fleur d'Eté voyait bien que quelque chose n'allait pas. Elle s'arrêta. Il s'arrêta à son tour. Elle le regarda dans les yeux. Il frémit en sentant le regard ambré de son amie sur lui. Frissons démesurés, tremblements. Oui il se sentait bien mais toujours cette sensation de malaise qui l'assaillait, qui le prenait. Poison d'Amour, le chat au caractère de pierre, dur, acerbe, et froid, avait tout de même une faille. Une seule. Mais si énorme. Si on la perçait, elle grandissait, et elle le rendait mal à l'aise. Une seule faille.
Si on devait lui donner un nom, ça serait Fleur d'Eté.

- Poison, depuis que je te connais, tu ne m'a rien caché, et ce n'est pas aujourd'hui que ça va changer. Qu'est-ce qui se passe ?


Il détourna le regard. Ce qui se passait était... évident. Mais il n'avait pas envie d'en parler. Pourtant, Fleur d'Eté avait raison. Il ne lui avait jamais menti, ni jamais rien caché. C'était sa seule amie, et il avait besoin d'elle. Avant, il l'avait eu à ses côtés, et elle avait été son seul soutien, même s'il admettait que lui, chat solitaire, n'avait besoin de personne. De personne sauf d'elle, peut-être. Maintenant, elle était là près de lui, le faisant frémir de tout son être, le faisant hésiter pour la première fois. Et il avait besoin d'elle après. Après et pour toujours. Quoiqu'elle dise ou qu'elle fasse. Car elle était lui. Elle était une part de lui.
Il s'assit sur un rocher. Elle en fit de même. Il inspira longuement. C'était dur. Très dur. Déjà, c'était dur de mettre de l'ordre dans ses idées, alors qu'elles étaient toutes embrouillées. Et puis, c'était très dur d'admettre qu'il avait une faiblesse. Et que sa seule et unique faiblesse se trouvait là, à côté de lui et était sa seule amie. Il avait si peur de la perdre à jamais. Mais qui ne tente rien n'a rien, après tout.
Dans un souffle rauque, il expira. Il ferma les yeux. Les rouvrits.

- Il se passe que j'ai compris quelque chose récemment. Quelque chose qui te concerne. Qui nous concerne.
- Que...

Il la fit taire en caressant son museau de sa queue. Petite pause. Il respira calmement. Ne faisant attention au regard intrigué de son amie, les yeux brillants, il continua :

- L'étendue des sentiments que je te porte est bien plus vaste que je ne le pensais, Fleur d'Eté. Tu es ma seule amie, celle qui m'a toujours écouté, celle qui a toujours été là pour moi, celle qui m'a toujours consolé, celle qui a accepté mon mauvais caractère. Je... C'est difficile à admettre, surtout pour moi, mais... je t'aime, Fleur d'Eté. Je t'aime.

Elle versa une larme sur le rocher. Puis une autre. Il se rapprocha d'elle, enroula sa queue autour de celle de la guerrière. Se pressa contre elle. C'était dur d'admettre la vérité, certes, mais il apprit une leçon de la vie, aujourd'hui. Parfois, c'est si bon de ne pas mentir. De ne pas se mentir, surtout. C'était si bon, si chaud et reposant. De la sentir contre lui. De tout oublier.

- Moi aussi, Poison. Moi aussi...



Ils restèrent longtemps sur le rocher.
A oublier.
Quand la nuit fut tombée, ils se levèrent et prirent la direction du camp. Ils recommencèrent à discuter innocemment, quand soudain, un bruit derrière eux les interrompit.
Il venait du buisson. Son odeur horrible lui collant à la peau, un sourire carnassier éclairait son visage. Son pelage noir et blanc brillait presque avec la lumière du croissant de lune.

- UN BLAIREAU !
- COURS !

Les deux chats prirent leurs pattes à leur coup. Course effrénée, haleine haletante. Poison d'Amour jetait de fréquents coups d’œil à Fleur d'Eté, qui haletait de plus en plus. Le camp n'était plus très loin, il fallait qu'elle tienne. Poison d'Amour songeait à elle. Elle était son bonheur, pour toujours, elle ne devait pas se montrer faible. Pas maintenant. Elle devait résister, pour lui, pour elle, pour eux. Mais soudain, Fleur d'Eté s'arrêta. Haletante, elle s'appuya contre un arbre, laissant le blaireau la rattraper. Immobile.

- NOOOONNN !!

Le blaireau sauta sur elle, crocs et griffes en avant. Il était robuste, et elle était si fatiguée, sans force... Le combat était bien inégal. Bien trop inégal. Surtout quand on connait la force et la rapidité des blaireaux. Comme celui-ci était parfaitement en forme, elle ne pouvait rien faire. Elle soufflait, de plus en plus fort. Il la toucha une fois au flanc. Un mince filet de sang jaillit et coula, telle une rivière forçant un barrage... Le liquide rouge coulait de plus en plus vite. Il était de plus en plus abondant. Une odeur âcre envahissait la scène, une odeur de peur. Il la griffa violemment à la gorge. Elle se mit à tousser plusieurs fois, peinant de plus en plus à récupérer son souffle. Sa respiration devenait saccadée alors qu'elle se mettait à trembler, prise de violentes convulsions. Fleur d'Eté crachait du sang. Sa vue se brouilla, devint flou, avant de devenir noire. Ou presque. La dernière image qu'elle vit fut celle de Poison d'Amour accourant près d'elle, mais il n'arriva pas à temps près d'elle avant qu'elle ne ferme les yeux.
Pour toujours.

La distance qui le séparait de Fleur d'Eté était trop grande.
Quand il arriva près d'elle, elle était déjà morte.
Alors que, en pleurs, il s'était assis à côté de la chatte au poils roux, le blaireau sauta sur lui...



Deux lunes plus tard...



- Coeur de Glace ?
- Oui, Poison d'Amour ?
- Merci.
- Venant de toi, ça va provoquer un orage, fais attention !
- Hin hin, très drôle.

Poison d'Amour s'était finalement tiré de l'emprise du blaireau, par un monumental effort de volonté. La rage de voir Fleur d'Eté morte avait décuplé sa force et il avait finalement réussi à vaincre le monstre blanc et noir. Il avait dû par contre y laisser une oreille et il fut très gravement blessé. Comme il n'était pas loin du camp, il avait fait quelques pas lents et avait finalement réussi à atteindre l'entrée. Il s'était évanoui devant la tanière de la Guérisseuse, et ne s'était réveillé que le surlendemain. Il avait dû rester ensuite une lune entière pour que Coeur de Glace le soigne, puis il avait repris son activité au sein du Clan, d'abord un peu handicapé par ses blessures et son oreille en moins. Il avait maintenant recouvré toute son énergie et, s'il regrettait Fleur d'Eté, avait tissé un lien fort avec Coeur de Glace.
Quand il avait raconté son histoire avec le blaireau, personne ne le croyait au début. Tout le monde pensait que c'était lui qui avait tué Fleur d'Eté. Mais les chats s'étaient finalement fait une raison. Pourquoi Poison d'Amour aurait-il tué sa seule amie ? Il était sadique, d'accord. Mais quand même, tout le monde savait qu'il n'irai pas jusque là.

- Poison, il faut que je te dise quelque chose...
- Quoi ? Qu'est-ce qui se passe ?
- Il faut que tu me promettes de n'en parler à personne.

Oulah. Chose importante qui se profilait. Et c'était pas très bon. A contrecœur, Poison d'Amour se souvenait de la dernière chose importante qu'il avait annoncé, à sa bien-aimée. Non. Ne plus penser à elle. Elle était morte, pour toujours. Plus jamais il ne la reverrait, plus jamais il ne sentirait son parfum entrer dans ses poumons, le faisant entrer en transe, plus jamais sa présence ne sera un réconfort... Il soupira.

- D'accord, Coeur de Glace. Qu'est-ce qui se passe ?
- J'attends des petits...

Le sang de Poison d'Amour se figea en entendant la suite de la phrase.

- ... et tu en es le père.

Il battit des paupières plusieurs fois. Il était père. Il aimait beaucoup Coeur de Glace. Mais quand le reste du Clan saura qu'une Guérisseuse attend des Petits, qu'allaient-ils en penser ? Et avait-il envie de s'occuper d'un petit braillard de la sorte ? Non. Il n'aimait pas, il détestait, haïssait les petits. Et le fait de s'en occuper était trop... GRUOAH. SAUVEZ-MOIIIIIII. Rien que l'idée le faisait grincer les dents, hérisser les poils.

Et puis il y avait elle.
Lui ne croyait pas au Clan des Etoiles, mais tout le reste du Clan oui. Et savoir que la Guérisseuse du Clan, qui n'a pas le droit d'avoir des Petits, est enceinte, provoquerait un chaos total. Un chahut indescriptible, dans tout le Clan. On ne leur ferait plus confiance - même si à lui on ne lui avait jamais fait remarquez. Mais c'était plus pour Coeur de Glace qu'il s'inquiétait - et elle serait mal jugée, alors que ce n'était pas vraiment de sa faute. Il se maudissait intérieurement.

- Mais... mais comment vas-tu faire ? Tu... tu es Guérisseuse !

- Ce n'est pas toi qui te fiches du Code du Guerrier et du Clan des Etoiles ?
- Oui, mais là cela te concerne, Glace.
- Ecoute, j'en parlerai ce soir à Etoile Sylvestre. Je sais que le grade de Guérisseur va m'être enlever, mais je veux des petits.
- Bonne chance, en tout cas.
- Merci.



La suite est assez simple. Quand Coeur de Glace annonça sa décision à son chef, elle ne fut plus Guérisseuse. Elle donna naissance à deux petits, nommés Patte de Bronze et Petit Cyprès, et mourut pendant l'accouchement. Le Clan pensait à une punition du Clan des Etoiles pour ce pêché ; Poison d'Amour ne pensait strictement rien. A part qu'il était triste. Que c'était la deuxième fois qu'on lui enlevait l'amour. C'était vexant. Et ça faisait si mal.
Les petits furent confiés à une reine du Clan, et on ne leur dit jamais qui était leur père. Car le chef du Clan de la Forêt avait finalement gardé le secret ; on savait que la Guérisseuse avait accouché, mais on ne savait pas de qui.
Comme cela, ça permettait à Poison d'Amour d'effacer à jamais son passé. Et à repartir sur de nouvelles bases.


_________________

Poison d'Amour
Guerrier du Clan de la Forêt.
"Je deviendrais le meilleur guerrier de la forêt."



Spoiler:
 


Dernière édition par Poison d'Amour le Sam 27 Aoû - 15:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muse Eternelle✖ Perdu dans la forêt ✖
mafieuse emmerdeuse



Wanna be anarchy ?Messages : 238
Localisation : Pitit curieux va. ♥

Feuille de personnage
Pseudo :
Clan: Clan de la Forêt
Relations du Chat:

MessageSujet: Re: Poison d'Amour.    Mar 4 Jan - 12:15

Je veux un lien. I love you Et un RP. Ooh ça va être so fun, Muse qui supporte pas les gens imbus de leur personne de ce style, on va s'éclater XD

_________________

have you heard, have you heard ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poison d'Amour✖ Perdu dans la forêt ✖
mafieuse insomniaque



Wanna be anarchy ?Messages : 208
Age : 19
Localisation : Dans un endroit inconnu que seul un Panda avec son bambou chéri peut connaître. \o/

Feuille de personnage
Pseudo : Panda.
Clan: Clan de la Forêt
Relations du Chat:

MessageSujet: Re: Poison d'Amour.    Mar 4 Jan - 14:34

Owiiih, un RP Muse-Poison. On peut même le commencer maintenant, je m'offre le droit de RP sans avoir fini. Admin powaaah :)

_________________

Poison d'Amour
Guerrier du Clan de la Forêt.
"Je deviendrais le meilleur guerrier de la forêt."



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Envoûtante▲ Au sommet de la montagne ▲
mafieuse cannibale



Wanna be anarchy ?Messages : 293

Feuille de personnage
Pseudo :
Clan: Clan des Montagnes
Relations du Chat:

MessageSujet: Re: Poison d'Amour.    Mar 4 Jan - 20:19

Argh !
Comment ça tu changes de perso, là, comme ça ? Il lui est arrivé quoi, à Etoile de Larme ? ...
Et pis Nuage de Temps, tu l'as commencé mais tu l'as pas fini ! *se fait taper*

Ahem, sinon, re-bienvenue ! :clown:

_________________




Yo's Pets !



Mélodie Envoûtante :
 

Rose Bleue :
 

Attention !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wild-cat.meilleurforum.com
Contenu sponsorisé


Wanna be anarchy ?

MessageSujet: Re: Poison d'Amour.    Aujourd'hui à 12:42

Revenir en haut Aller en bas
 

Poison d'Amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Cat :: Archives :: Anciennes présentations-
Sauter vers: