Incarnez un chat et vivez dans l'un des Clans !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Little Escape (PV Fourmi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patte Tachetée▲ Au sommet de la montagne ▲


Wanna be anarchy ?Messages : 45
Age : 18
Localisation : Sur Pluton Oo

Feuille de personnage
Pseudo : Tache
Clan: Clan des Montagnes
Relations du Chat:

MessageSujet: Little Escape (PV Fourmi)   Dim 20 Nov - 19:53


I want to feel the wind in my whiskers. I want freedom.


Patte Tachetée & Etoile de Fourmi
    Une souris !
    Patte Tachetée entrouvrit les mâchoires pour mieux localiser la proie. Elle reconnaissait l’odeur car elle la sentait lorsque les guerriers du Clan des Montagnes revenaient de la chasse et qu’ils rapportaient de quoi ravitailler la pile de gibier. L’odeur venait du roncier devant elle. Le petit animal au sang chaud se trouvait donc derrière, si elle se fiait à son odorat. La chatonne mit tous ses sens en éveil. L’oreille aux aguets, elle entendait le tempo rapide du cœur minuscule de la proie. Elle se plaqua lentement au sol, prête à passer à l’attaque. Puisque le vent soufflait vers elle, la souris n’avait aucune chance de sentir sa présence. Tache vérifia une dernière fois la position de la souris, prit son élan et bondit en soulevant un tourbillon de feuilles qui jonchaient là. La petite bête fila se réfugier dans un trou, mais la jeune femelle s’était déjà jetée sur elle. Puis, tout d’un coup, la souris disparut et tout devint noir.

    Tache ouvrit les yeux. Ce n’était qu’un rêve ! Elle avait pensé quelques instants plus tôt qu’elle était dans la forêt, qu’elle n’était plus dans cette ennuyeuse pouponnière, et qu’elle savait chasser, comme une apprentie ! Pendant ces instants, elle avait cru qu’elle était libre ! Déçue et frustrée, elle se leva et s’étira. Voilà comment avoir une journée gâchée ! pensa-t-elle avec mauvaise humeur. Maintenant qu’elle était réveillée, elle n’allait pas se rendormir, surtout si c’était pour rêver à nouveau… En poussant un soupir, elle se traîna jusqu’à l’entrée de la pouponnière pour contempler la grotte, camp de son clan. Elle le faisait chaque matin, pour oublier un peu l’ennui de sa vie de chatonne ; elle qui rêvait d‘aventures, c‘était dur de devoir rester dans la tanière et parfois à l‘extérieur, sans jamais quitter le camp. A cette heure matinale, le Clan était en train de se réveiller : deux guerriers discutaient en mangeant à côté de la pile de gibier, accompagnés de leurs apprentis ; quelques guerriers sortaient en baillant de leur tanière ; un ancien marchait en direction de la tanière de la guérisseuse ; et le meneur du clan était assis devant son antre, taillée à même la roche et protégée des regards par un long rideau de laurier. Dehors, le ciel avait une couleur de rose grisâtre, assez sombre. Une chose était sûre : la pluie n’allait pas tarder.
    Tache en avait marre. Elle avait envie de sentir le vent dans ses moustaches. Elle avait envie de liberté. C’est alors qu’elle sut ce qu’elle allait faire de sa journée, qui s’était annoncée ennuyeuse comme les autres avait qu’elle n’eut cette idée. Elle allait sortir du camp, et profiter quelques instants de la liberté qu’elle aurait alors ! Mais soudain elle fut prise d’hésitations. Et si quelqu’un me voyait ? Et si quelqu’un remarquerait mon absence ? Mais ces questions furent vite balayées par l’autre partie d’elle, qui elle, pensait : Mais nan, ils vont même pas le remarquer, de toute façon y a personne qui fait attention à moi ici ! Et pis, je vais juste sortir deux minutes et puis c’est bon quoi, je reviendrais ! La chatte tachetée préférait écouter cette partie-là. Bah tiens. Décidée, elle vérifia une dernière fois que sa mère dormait bel et bien, puis s’élança pour se cacher dans une minuscule cavité où seuls les chatons savaient entrer. De sa cachette, elle observa attentivement le camp. Elle comptait sortir du camp par une petite ouverture dans la pierre qui servait d’entrée secondaire car elle était assez étroite et par conséquent peu de chats l’utilisaient. La voie était libre. Tache en profita pour foncer du plus vite qu’elle put vers l’ouverture, qui n’était pas loin de sa cachette. Le cœur battant, elle sortit du camp, ayant hâte de retrouver le « monde extérieur », comme elle l’appelait, qui dégageait une aura de liberté. Enfin, elle se trouvait dehors !
    Des arbres assez hauts entouraient le camp. Grâce à leurs ombres, celui-ci était caché. Une forêt s’étendait derrière ses arbres. La chatonne était fascinée par toute cette nature.
    Une voix la tira de sa contemplation.
      « Ok, on va aller chasser près du Plateau Sablonneux. »

    Elle sursauta. Il ne faut surtout pas que je me fasse repérer ! Elle alla se cacher dans un buisson, espérant de toutes ses forces que les chats de la patrouille de chasse ne la sentiraient pas. Elle resta là pendant quelques minutes pour s’assurer que les félins étaient partis chasser. Prenant l’autre direction, elle dévala une pente douce en prenant gaffe à ne pas trébucher sur les cailloux qui trainaient là. Elle arriva à une petite clairière assez sympathique. Le sol était couvert de terre mélangé à du sable, et une légère brise soulevait les feuilles des arbres. Tout d’un coup, un papillon fit son apparition. Le petit animal volait tout près du museau de la femelle tachetée. Pauvre bête, pensa-t-elle avant de bondir vers lui. Le volatile aux ailes multicolores, plus futé qu’il n’y paraissait, s’envola un peu plus loin. Grr, je t’aurais ! Le papillon accéléra et Tache dut courir pour le rattraper. Il vira à droite, à gauche, en dessous, au de… non ! La coquine réussit à l’attraper et lui déchira l’aile. Triomphante, elle déposa l’animal au sol. En levant la tête, elle fut prise de panique. Elle ne savait pas où elle était ! Elle s’était éloignée du camp, sans s’en rendre compte ! Des arbres touffus l‘entouraient à présent, ils se ressemblaient tous ! Merde, MERDE ! Putain qu’est-ce que j’ai foutu ? C’est de la faute de ce putain de papillon !! Voilà, la chatonne détestait à présent les papillons, c’était sûr.
    La pluie se mit à tomber, ce qui augmenta l’angoisse de Patte Tachetée. Elle détestait être trempée ! Et ce n’est pas en restant sous la pluie que je trouverais une solution… Saleté de pluie ! Comment je vais retrouver mon chemin moi, maintenant ? Elle s’abrita rapidement sous un arbre un peu plus touffu que les autres. Elle devait attendre que la pluie se calme, pour pouvoir commencer une recherche. Elle était très en colère contre elle-même. Concerto devait s’inquiéter comme une malade, au camp. Elle allait, à son retour -et encore, ce n’était pas sûr qu’elle allait un jour retourner au camp- avoir la pire punition de sa vie, ou même son arrêt de mort. C’était peut-être mieux qu’elle ne revienne pas, finalement. La chatonne tachetée ravala une larme qui coulait le long de sa joue, puis se ressaisit. Depuis quand je pleure, moi ? Pour des conneries en plus !
    Après quelques minutes -par chance !- la pluie s’arrêta. Cela avait semblé durer une éternité pour Tache. Elle avait froid et faim. Et un mal au ventre à cause de la peur. Par où je suis venue déjà ? Ah oui, par là ! Ehh nan, petite Tache, tu te trompes… Malheureusement, elle s’en rendit compte trop tard. La forêt dans laquelle elle était s’arrêtait pour donner sur une longue bande couverte d’herbe, où il n’y avait pas un seul arbre. L'odeur avait changé, ce n'était plus celle rassurante de son clan. Ca y est, elle était définitivement perdue. Elle cria, sans espoir :
      « Houhou ! Y a quelqu’un ? »



Dernière édition par Patte Tachetée le Ven 30 Déc - 23:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Fourmi✖ Perdu dans la forêt ✖


Wanna be anarchy ?Messages : 218
Age : 21
Localisation : Ah, tu veux venir me voir ? Comme c'est gentil ! Bon, d'abord, en partant de chez toi, tu prend la première à gauche. Ensuite, la cinquième à droite [ Fais attention, ya priorité à droite sur tout le long de l'avenue ]. Au rond point, tu prend la deuxième sortie, tu continue un peu. Au carrefour, c'est à gauche. Tu continue sur... 200 mètres environ. Là, t'as une pitite maison verte. Tu la voie ? Bien, tu toque. Tu es chez une amie de la tante, de la soeur de ma mère ! Donc tu lui demande comment aller chez la cousine du grand père de mon père. A ce moment là, elle te dit de prendre la cinquième à gauche, puis la troisième à droite. Tu prend ensuite l'autoroute [ A gauche, sinon tu repars dans l'autre sens ]. Tu sors à la sortie 28 ter [ Pas la bis, tu tomberais au Royaume des Morts ! ] Là, tu sors, tu prend au rond point à la huitième sortie. Tu continue sur environ trois kilomètres. C'est une route de campagne ! Et là, tu vas voir une caravane [ Seulement entre le 5 et le 7 juillet 1998, après, elle y est plus ! ] Et là, elle te dit de faire demi-tour, et de refaire tout ce que tu viens de parcourir, et tu atterris chez toi ! Comment, c'est pas là où tu voulais aller ?

Feuille de personnage
Pseudo :
Clan: Clan de la Forêt
Relations du Chat:

MessageSujet: Re: Little Escape (PV Fourmi)   Mer 28 Déc - 22:17

    Le temps était grisâtre, en cette fraîche après midi d'hiver. L'air était agressif, rendant la morsure du froid plus violente encore, s'infiltrant dans le moindre recoin, de la tanière des guerriers à la pouponnière, étant présente dans chaque parcelle possible : Branches, feuilles, et surtout dans le pelage des petits et des grands habitants de cette forêt. De la petite souris, cachée dans son terrier, paralysée par le froid et la faim, l'air s'infiltrait dans chaque parcelle de sa peau, déjouant le pelage pourtant épais du petit mammifère, aux chatons de la pouponnière du clan de la Forêt. Les petits étaient congelés, littéralement. Un léger accident de l'un d'eux avait creusé un trou minuscule dans le haut de la pouponnière. Résultat, personne ne trouvait ce foutu trou, et les chatons étaient en train d'être déplacés vers la tanière des guerriers où il ferait plus chaud, puisque les guerriers étaient beaucoup plus nombreux, faisant don de leur chaleur, et puis la tanière était surtout mieux protégée, étant face à l'entrée mais contre un gros amas d'arbres. Ainsi avait eu lieu le sauvetage des petiots, l'avenir du Clan de la Forêt. De Clan de la Forêt s'écoulait l'une des cinq forces de la Forêt Noire. Les quatre autres forces venaient du Clan des Etoiles, les ancêtres de tous les chats, du Clan du Lac, du Clan de la Lumière et, enfin, du Clan de la Montagne. Ce dernier Clan avait été la cause du dérèglement de cette force. Un désaccord sur une stupide intrusion, et ça avait été la guerre. Et maintenant, la guerre était énorme. Le Clan du Lac s'était ligué contre la Montagne et la Lumière, s'étant donc allié à la Forêt. Et la situation actuelle était bloquée. La chef du Clan de la Forêt ne voulait plus de morts.
    Cette chef, c'était Etoile de Fourmi. Depuis quelques temps, elle ne dormait plus. Elle était obnubilée par la résolution de cette guerre idiote et stupide. Non seulement, les clans étaient en guerre, ce qui était vraiment idiot. Mais surtout, on était en Hiver ! Non content d'affaiblir les chats des clans par cette guerre, il fallait en plus qu'ils soient affamés sur le champ de bataille. Non, vraiment, cette guerre était tout sauf intelligente, et ne servait vraiment à rien. C'était l'avis d'Etoile de Fourmi, du moins, qui était vraiment affaiblie par ces foutues insomnies... Dame Fourmi devait vraiment se reprendre. Elle avait un clan entier à mener, une guerre à gérer...
    Assise sur le promontoire de son camp, Etoile de Fourmi soupira. Elle n'en pouvait plus, de cette guerre. Elle était absurde, et ne cessait de baisser le moral de ses troupes. Elle voyait d'ailleurs un chaton assis à côté de la pouponnière, le visage baissé. Il était surement affecté par le moral au plus bas du Clan. Plus loin, un guerrier arrivait, tête basse. Il revenait surement de la chasse, et évidemment, par ce temps, il n'avait rien trouver. Regardant l'endroit où était habituellement la pile de gibier, Dame Fourmi avisa seulement un maigre campagnol et un petit moineau... Oui, il était l'heure d'aller chasser à son tour ! Se levant avec lenteur, Fourmi regarda autour d'elle. Bon, maintenant, ça suffit ! Il fallait motiver le moral des troupes !

    « - Bon, mes chéris. Arrêter de vous morfondre. Arrêter de penser à tout ce qui se trame à présent. Arrêter de penser à votre estomac. Arrêter de penser que bientôt, ce sera nous, dans les bras du Clan des Etoiles. Arrêter de vous dire qu'il faut se laisser mourir parce que la situation paraît sans espoir.

    Elle ne l'est pas.

    Alors bougez vous. Bougez vous, allez chasser, oubliez la guerre un moment pour penser à autre chose. Nous avons des alliés. Nous avons le Clan du Lac. Alors pensez que si le clan de la Montagne attaque, nous ne serons pas sans défenses. Nous savons évidemment nous battre, nous défendre. Mais si le clan de la Lumière se joint à eux, alors la force du clan du Lac sera avec nous. Alors oubliez ça un moment. Vous n'avez pas à vous inquiéter. »


    Après cette allocution de la Présidente Chef du clan de la Forêt, cette dernière se leva et alla tranquillement vers la sortie du camp, invitant quelques guerriers à la suivre. Elle conseilla à tous de se séparer pour permettre ainsi de chasser sur une plus grande partie du territoire, et partie elle même vers la Forêt aux Champignons. Alors qu'elle arrivait, elle sentit la douceâtre odeur qui émanait toujours des champignons. Certes, elle était tenue, car la neige avait recouvert la plupart de la petit Forêt, mais cela couvrait légèrement l'odeur de Fourmi. Explorant une partie de la Forêt, la Chef se crispa soudain. C'était une souris. Minuscule, c'est vrai, mais bien vivante. A quelques mètres de la chatte. Se plaquant délicatement au sol, Fourmi s'approcha doucement, avec délicatesse, de la souris.Au dernier moment, le vent tourna et la souris parût sentir la chatte cachée à un mètre d'elle, derrière un buisson. Mais c'était trop tard. Fourmi bondit et atterrit sur le dos de la souris, la plaquant au sol. D'un coup de mâchoire, elle la tua. Elle s’apprêtait à enterrer sa proie lorsqu'elle entendit un bruit. En vitesse, désirant surprendre l'inconnu qui venait vers elle, Fourmi prit sa souris et alla se cacher derrière un buisson, en faisant bien attention à effacer ses traces avec sa queue. Soudain, un chat pénétra dans la clairière. L'odeur du Clan de la Montagne fit bondir le coeur de Fourmi. Avisant le chat, elle se rendit soudain compte qu'il ne s'agissait... Que d'un chaton.

    « Houhou ! Y a quelqu’un ? »

    Fourmi sortit de sa cachette avec douceur, la souris entre les crocs.

    « Il y a moi. Je suis Etoile de Fourmi, chef du clan de la Forêt. Que fais tu là, petit chaton d'un clan ennemi ? Qui es tu ? »

    Le ton était doux. Fourmi ne voulait pas faire peur à la jeune chatte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patte Tachetée▲ Au sommet de la montagne ▲


Wanna be anarchy ?Messages : 45
Age : 18
Localisation : Sur Pluton Oo

Feuille de personnage
Pseudo : Tache
Clan: Clan des Montagnes
Relations du Chat:

MessageSujet: Re: Little Escape (PV Fourmi)   Ven 30 Déc - 18:56

    Tache se trouvait à présent dans une forêt différente de la première, où tous les arbres se ressemblaient : ici il y avait également des conifères. Entre les arbres se trouvaient des plantes bizarres de plusieurs couleurs ; l’odeur qui s’en dégageait n’était que plus intrigante. Mais la chatonne n’avait pas du tout la tête à se laisser emporter par la curiosité. Une terrible angoisse lui empêchait de bouger ses membres. Elle avait une grosse boule dans la gorge, elle avait l’impression d’avoir perdu l’usage de la parole. Son cœur martelait tellement fort dans cet endroit silencieux… Des questions lui traversaient la tête et ne faisaient qu’agrandir sa culpabilité. Mais pourquoi j’ai fait ça ? Qu’est-ce qui m’a pris ? Elle pensait à sa mère qui devait follement s’inquiéter, à son amie Patte Grise qu’elle ne reverrait peut-être jamais… Oui, elle n’allait sûrement pas revenir. Un frisson traversa la fourrure tachetée de la jeune chatte. A présent elle remarquait à quel point elle avait froid… La neige, cette horrible matière blanche, glaçait les pattes de la féline. Et quelle idée d’être sortie en ce temps ? pensa-t-elle, en colère contre elle-même.
    Soudain, un bruit retentit à sa droite. Tache se tourna aussitôt vers la source de ce bruit et sursauta. Les feuilles de l’un des buissons de la clairière s’étaient écartées et une chatte au long pelage blanc se tenait à présent là.
      « Il y a moi. Je suis Etoile de Fourmi, chef du Clan de la Forêt. Que fais tu là, petit chaton d'un clan ennemi ? Qui es tu ? »

    Les mots « Clan de la Forêt » alarmèrent la chatonne. C’était donc une ennemie, une méchante ! En plus, elle s’avérait être la chef du Clan ! Patte Tachetée avait intérêt a faire attention. Cette chatte pouvait a tout moment l’attaquer. Mais la prétendue Etoile de Fourmi avait employé un ton doux, et Tache était soulagée que quelqu’un l’aie trouvée. Et toute cette peur et cette angoisse étaient un poids pour elle, et elle sentait la fatigue qui s'insérait dans ses membres. Etoile de Fourmi pourrait peut-être l’aider. Mais elle devait se montrer respectueuse, et oublier le ton moqueur qu’elle aimait utiliser avec les chats qu’elle ne connaissait pas. Après avoir fait un effort considérable pour enlever la boule qui lui bloquait la gorge, elle répondit :
      « Euh, jme suis perdue… Mais je crois que ça se vois nan ? Et… Je m’appelle Patte Tachetée. »

    Voilà, elle espérait à présent ne pas se faire tuer. Une petite chose fragile comme elle n’aurait aucune chance contre une chatte si puissante, bien qu’elle était un peu petite pour son rôle. Tache espérait aussi que la meneuse ne lui demanderait pas la redoutable question : pourquoi avait-elle quitté son camp ? La chatte tachetée ne pouvait quand-même pas répondre qu’elle avait décidé de faire sa petite rebelle et de ne pas respecter le code du guerrier ? Cet épisode lui calmerait sûrement son envie de s’attirer des ennuis. Si ce n’était pas le dernier, évidemment.
    Soudain, une pensée traversa l’esprit de la chatonne. Le Clan de la Forêt… Elle avait un jour entendu sa mère parler de ce clan à un autre chat du Clan avec une telle hargne… Elle avait même parlé de guerre. Et, maintenant, elle s’en souvenait ! Concerto d’Automne avait dit : « Etoile de Fourmi est encore obligée de nous voler NOTRE territoire ! Elle ne peut pas nous laisser tranquilles ! Déjà qu'elle a tué deux de nos chefs ! » Cette Etoile de Fourmi ne devait donc pas être une bonne personne, vu que la mère de Tache ne l’aimait pas. La méfiance de la petite redoubla. Comment avait-elle pu penser que cette chatte pourrait l’aider, un instant plus tôt ? Et que devait-elle faire à présent ? S’enfuir avant qu’Etoile de Fourmi ne change de décision et l’attaque ? La chatonne vit dans sa tête une image d’elle, poursuivie par un félin sanguinaire, les crocs tachés de sang…
    … Félin qui ne ressemblait en rien à la meneuse du Clan de la Forêt.
    Prise de doutes, elle resta là et observa Etoile de Fourmi. Cette chatte ne lui semblait pas dangereuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Fourmi✖ Perdu dans la forêt ✖


Wanna be anarchy ?Messages : 218
Age : 21
Localisation : Ah, tu veux venir me voir ? Comme c'est gentil ! Bon, d'abord, en partant de chez toi, tu prend la première à gauche. Ensuite, la cinquième à droite [ Fais attention, ya priorité à droite sur tout le long de l'avenue ]. Au rond point, tu prend la deuxième sortie, tu continue un peu. Au carrefour, c'est à gauche. Tu continue sur... 200 mètres environ. Là, t'as une pitite maison verte. Tu la voie ? Bien, tu toque. Tu es chez une amie de la tante, de la soeur de ma mère ! Donc tu lui demande comment aller chez la cousine du grand père de mon père. A ce moment là, elle te dit de prendre la cinquième à gauche, puis la troisième à droite. Tu prend ensuite l'autoroute [ A gauche, sinon tu repars dans l'autre sens ]. Tu sors à la sortie 28 ter [ Pas la bis, tu tomberais au Royaume des Morts ! ] Là, tu sors, tu prend au rond point à la huitième sortie. Tu continue sur environ trois kilomètres. C'est une route de campagne ! Et là, tu vas voir une caravane [ Seulement entre le 5 et le 7 juillet 1998, après, elle y est plus ! ] Et là, elle te dit de faire demi-tour, et de refaire tout ce que tu viens de parcourir, et tu atterris chez toi ! Comment, c'est pas là où tu voulais aller ?

Feuille de personnage
Pseudo :
Clan: Clan de la Forêt
Relations du Chat:

MessageSujet: Re: Little Escape (PV Fourmi)   Mer 15 Fév - 18:39

[ Je réponds ou pas ? *motivée* ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Wanna be anarchy ?

MessageSujet: Re: Little Escape (PV Fourmi)   Aujourd'hui à 11:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Little Escape (PV Fourmi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild Cat :: Archives :: Anciens Rps-
Sauter vers: